top of page
  • Photo du rédacteurIvie

Les signes avant-coureurs : Quand réaliser que nos parents pourraient avoir besoin d'une RPA ?

Dernière mise à jour : 26 sept. 2023


Confrontés à l'âge avancé de nos parents, nous sommes souvent amenés à nous demander s'ils peuvent encore vivre de façon autonome. Mais comment déceler ces signaux discrets qui indiqueraient qu'une Résidence pour Personnes Âgées (RPA) au Québec pourrait être une option à considérer ?

Lorsque nous visitons nos parents, certains détails peuvent nous interpeller. Peut-être remarquons-nous qu'ils négligent leur hygiène personnelle, qu'ils semblent moins alertes, ou que leur maison, autrefois impeccable, semble désormais désordonnée. Ces changements peuvent être subtils, mais ils sont révélateurs.


L'oubli est souvent mis sur le compte de l'âge. Cependant, lorsqu'il compromet leur sécurité, comme oublier des médicaments essentiels ou laisser des appareils électriques allumés, il devient important de se poser des questions.

Le repli social est un autre indicateur. Si vos parents, autrefois si sociables, commencent à décliner les invitations ou à éviter leurs amis, cela peut signifier qu'ils rencontrent des difficultés qu'ils ne veulent pas partager.

Mais, malgré ces signaux, comment aborder le sujet délicat de la RPA sans froisser leurs sentiments ou leur donner l'impression de remettre en question leur indépendance ? Nous l'avons aborder beaucoup plus en détail dans notre autre article, mais la clé est l'empathie et la patience. Plutôt que de suggérer directement une résidence, partagez vos observations et exprimez vos inquiétudes.

Se renseigner sur les RPA du Québec est une étape essentielle et Ivie est là pour vous aider dans votre démarche.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page